Bioarchive

2.3 Jardin Winter (Bordighera)

Visite libre
 
C'est dans la région de Bordighera que l'on trouve l'un des principaux promoteurs de l'introduction des palmiers en Europe, le paysagiste allemand Ludovic (ou Ludwig) Winter, né à Heidelberg en Prusse en 1846 et mort à Mannheim en 1912. Ludwig Winter a réalisé un grand nombre de jardins sur la Côte d’Azur, avec les jardins de l’impératrice Eugénie, Villa Cyrnos (Menton-Cap Martin), de la Comtesse Foucher de Careil, toujours à Menton, et plus particulièrement sur le littoral italien, ceux du Prince Hohenlohe (San Remo), la Villa Zirio à San Remo, la Villa Bischoffsheim à Bordighera et les jardins du Borgo Storico Seghetti Panichi à Ascoli Piceno. Ludwig Winter influença aussi d'autres paysagistes de la Côte d'Azur dont Lawrence Johnston, le créateur du jardin des Serres de La Madonne et Ferdinand Bac, qui a réalisé les Colombières (Menton) ainsi que la Fiorentina (Saint-Jean-Cap-Ferrat).
 
Ludwig Winter a débuté sa carrière à la demande de Thomas Hanbury, un négociant anglais qui avait fait fortune dans le commerce de la soie, des épices et du thé aux Indes et en Chine. Thomas Hanbury avait fait l’acquisition, en 1887, d’un vaste domaine de 18 hectares situé à la Mortola à la frontière franco-italienne. Désireux de créer un jardin botanique, avec son frère Daniel, pharmacien et botaniste, ils font appel à Winter. Les plantes seront acheminées de la Côte d'Azur française (notamment de Paris et de Montpellier), ainsi que de Kew, en Angleterre.
 
Situé dans l’embouchure du vallon du Sasso, au cœur de la palmeraie historique de Bordighera, le jardin-pépinière de Ludwig Winter occupait à l’origine plusieurs milliers de mètres carrés. Il renfermait plus de 60 variétés de palmiers et un grand nombre de plantes exotiques. Par sa surface et la taille imposante de ses palmiers, le plus ancien des palm-garden de la région marque encore de son empreinte le paysage de la palmeraie. Ludwig Winter avait créé ici une pépinière à vocation commerciale, pour l'exportation des plantes en pots et même un artisanat profane, inspiré par la tradition locale du tressage des palmes pour les fêtes religieuses. Son jardin était également destiné à l'acclimatation de nouvelles espèces et à la réception du touriste.
 

Nice PLM billet prix reduit affiche

Largement diffusés par les promoteurs des stations touristiques naissantes, les palmiers devinrent dès lors le symbole de la Côte d'Azur, dont la promenade des Anglais de Nice sera le plus prestigieux ambassadeur. Cette invention paysagère a plus largement donné naissance à une institution centrale du monde moderne : le tourisme. Ces régions sont ainsi à l'origine d'un modèle de paysage qui s'est imposé de nos jours dans l'ensemble du monde.
 
Winter impulsa aussi la production de la floriculture, et notamment celle des fleurs destinées à la parfumerie avec la construction de distilleries pour la production d’une «acqua madre» envoyée ensuite à Grasse pour transformation. L’industrie du parfum donna même naissance à une petite production locale de fragrances sous l’impulsion de Silvio Andracco, avec Mimosa Myres, Brezzamarina et Oro di Seborga.

Comments are closed.