7.Sociologie des organisations

Identités professionnelles et cultures d’entreprises

par Robert Castellana

Illustration: usine d'extraction de parfums à Grasse

Fondées sur des études de cas et de terrain, nos recherches en matière de sociologie des organisations s’intéressent plus particulièrement aux identités professionnelles et aux cultures d’entreprise. Elles portent sur  les métiers de l’industrie, de l’agriculture, du patrimoine, de l’environnement et du développement.  A l’époque de la révolution industrielle, les identités professionnelles étaient l’un des principaux vecteurs de la transmission des modèles sociaux et des sentiments d’appartenance collective. Les évolutions contemporaines de nos sociétés posent plusieurs questions sur ce modèle de régulation sociale face à l’apparition massive de nouveaux métiers et de nouvelles organisations du travail.

SOMMAIRE DES PUBLICATIONS

1.1 Identités professionnelles. Le métier que l’on exerce joue un rôle central dans notre vie individuelle comme dans la vie sociale en général. Il nécessite à la fois l’acquisition de compétences et de savoir-faire ainsi que la participation à un collectif. C’est cet ensemble que l’on désigne sous le terme d’identité professionnelle. Ces identités sont entrées en crise de nos jours avec la remise en cause permanente des métiers, des technologies et des parcours professionnels dans le contexte de la mondialisation. Ces évolutions ont engendré entre autres un grand développement de la précarité mais aussi des évolutions importantes en matière de droit du travail.

Bibliographie. CASTELLANA R., JAMA S., 2004. Fragrances D’azur. De l’odeur au parfum, Fragrances of the french Riviera. From aroma to perfume, Nice, Alandis, 2004, 125p. (Bilingue français-anglais, Trad. MASSE L.)

Abstract. Qu'est-il de plus mystérieux qu'un parfum et le monde qui l'entoure ? De l'antiquité au Moyen Age, courtiers et marchands abusèrent jusqu'aux naturalistes sur l'origine des matières précieuses utilisées pour la parfumerie. Les secrets de fabrication ont été tout aussi jalousement défendus, et ce jusqu'à nos jours, par les industries et les corporations de parfumeurs. Les secrets d'un parfum sont en effet, comme pour un vin ou une cuisine régionale, les secrets d'un terroir et des acteurs dépositaires d'un ensemble de savoir-faire hautement spécialisés.

1.2 Cultures d’entreprises. La notion de culture d’entreprise est une réponse (parmi d’autres) aux mutations en cours de l’économie. Elle permet à la fois aux entreprises de se différencier de leurs concurrents et aussi de développer auprès des salariés un sentiment d’appartenance, de cohésion et de motivation des équipes. Pour que cela fonctionne, il faut toutefois qu’il y ait dans l’entreprise un réel dialogue social. Ce dialogue doit reposer sur un consensus relatif à l’histoire de l’entreprise, à ses valeurs, à ses rites et à ses symboles.

Bibliographie. CASTELLANA R., 2006. "Tourisme, ressources et développement, au travers de l'exemple de la Côte d'Azur et de l’oasis de Bordighera", 1° Congreso Internacional Oasis y Turismo Sostenible, Elche, Espagne, 2006.

Abstract. Sur la Côte d’Azur, deux siècles d’histoire du tourisme donnent  suffisamment de recul pour évaluer l’impact des infrastructures élaborées à cette époque sur le développement de l’ensemble du secteur. Cet article aborde plus particulièrement les origines de l’hôtellerie de palaces. Les  infrastructures  concernées se caractérisent avant tout par l’ampleur des aménagements mis en œuvre avec une emprise foncière considérable, allant des installations balnéaires et sportives des  hôtels  et  palaces,  en  passant  par  les  villas  et  leurs  jardins,  les  églises  et  les cimetières, les casinos et les clubs, ainsi que les promenades et les avenues qui desservent les nouveaux quartiers, sans oublier les innombrables commerces.  Par  son ampleur, cet urbanisme de station révolutionne en quelques décennies l’économie locale et impose une culture d’entreprise toujours bien vivante.

1.3 Sociologie du travail. Nos collaborations avec des organismes de formation professionnelle nous ont permis de découvrir de l’intérieur la réalité quotidienne d’un grand nombre de métiers des plus divers. Nous sommes ainsi intervenus dans quelques 2000 entreprises, ce qui nous a permis d’accumuler un grand nombre de connaissances sur ces entreprises et ces métiers. Nous privilégions dans ce domaine les retours d’expériences et notamment ce qu’on nomme les bonnes pratiques. Il s’agit de recommandations établies de manière consensuelle entre les organisations patronales et syndicales et les pouvoirs publics.

Bibliographie. AAVV 2019 (CASTELLANA R., GIGLEUX C., PIETRA H.). Bonnes pratiques de piégeage à destination des collectivités territoriales. Compte-rendu du Groupe de travail Riviera Gardens, Fredon Corse & SNP. 4° Rencontre Principauté de Monaco, SNP ed., 26/11/2019, 20p.

Abstract. Le piégeage du charançon rouge des palmiers fait désormais partie des techniques de lutte préconisées par l’ANSES et recommandées par le Ministère dans le récent Arrêté du 25 juin 2019. Ce document cherche à rendre compte des expériences pionnières, mises en œuvre depuis 4 ans sur la Riviera franco-italienne et en Corse par un réseau de jardins botaniques, associations & collectivités territoriales. La méthodologie adoptée pour sa rédaction a été la suivante : i) bilan des remontées du réseau et de ses partenaires, sous la forme de fiches récapitulatives  ii) synthèse thématique des retours d’expériences et des protocoles iii) élaboration d’un guide de bonnes pratiques à destination des collectivités territoriales sous la forme "questions-réponses".

1.4 Hazard analysis. L’évaluation des risques (hazard analysis) concerne l’analyse des modalités d’exposition à des dangers de toute nature. Elle vise à mettre en place, à suivre et à améliorer des stratégies de prévention.  L’exposition est mesurée en combinant la gravité et la probabilité d’un éventuel dommage ou accident.  Plus délicate à apprécier, l’évaluation de la probabilité combine deux facteurs, la fréquence d’exposition au risque et la possibilité d’éviter ou de limiter les dommages, c’est-à-dire l’efficacité de la prévention.

Bibliographie. CASTELLANA Robert, CHIAVONE Debora. Analyse du risque de chute sur la voie publique lié à l’infestation de palmiers dattiers  (phoenix dactylifera) par rhynchophorus ferrugineus. PRINCEPS Vol.2-3 2016-2017.

Abstract. La fin de l'année 2016 a vu une importante série de chutes de palmiers sur la voie publique dans diverses communes de la Riviera franco-italienne, avec 11 évènements recensés en 3 mois, soit une moyenne d’une chute par semaine. De tels d’accidents avaient déjà été relevés à plusieurs reprises en Espagne et en Italie où un décès a été recensé. Etablie sur un important échantillon, la cartographie de ce risque nous a permis de décrire  3 facteurs d’exposition notables : la fréquentation du lieu, l’âge avancé de nombreux spécimens et la localisation de l’infestation. Ces facteurs d’exposition doivent par ailleurs être majorés lors de l’annonce de forts épisodes venteux. Cette démarche d’évaluation a permis de proposer l’élaboration de bonnes pratiques en matière de lutte intégrée (Integrated Pest Management).