2.2 Bordighera (Liguria)

Terroir, territoire et cartographie: première partie Bordighera.
 
Castellana R. 2011. Publication en ligne. CRP Ed.
 
Abstract. Lieu de mémoire, la carte répond à la fois à des enjeux de contrôle de l’espace et à la mise en scène des relations de l'homme avec le territoire. Région de frontières par excellence, les Alpes Méditerranéennes en offrent une bonne illustration au travers de leurs représentations topographiques. Les cartes et les itinéraires présentés ici visent à offrir un lien entre tradition et modernité, au travers d'un dialogue entre les cartes anciennes et la cartographie interactive contemporaine dans sa dimension anthropologique. 
 
Lire  en version pdf:  CASTELLANA 2011
 
 
Introduction. "De tout temps l’homme a cherché à se situer dans l’espace, à connaître et à comprendre l’univers qui l’entoure, à explorer le territoire qui s'offre à lui. En projetant sur la carte la représentation qu’il se fait du monde, l’homme a fait progresser sa connaissance, mémorisant d'abord les itinéraires, explorant les limites des terres connues, investissant le sous-sol et les fonds marins, remontant le temps ou se projetant dans l’avenir. Toute représentation du monde implique des choix. Chacun a tendance à se voir au centre du monde, à privilégier un point de vue. Aussi faut-il savoir lire la carte, comprendre sa légende, saisir les intentions du cartographe qui survalorise certains aspects pour des raisons pratiques, ou parfois idéologiques." En savoir plus : exposition bnf
 
ASDG Bordighera A.01.031.0061 (B.3.113)

 
A côté de l’espace représenté, celui de la carte, il existe aussi un espace vécu, celui de l’itinéraire. Cette carte interactive donne par exemple un accès à de nombreuses ressources documentaires relatives à la palmeraie historique de Bordighera, ses paysages, ses métiers et ses productions. L'exemple de parcours ci-dessous débute par la visite du village italien de Bordighera, où commence le sentier du Beodo qui donne accès au site de la palmeraie médiévale. Dans un premier temps, le sentier du Beodo domine la mer, en suivant le tracé de l'ancien canal qui alimentait en eau le village et les palmiers. Un escalier permet ensuite de rejoindre la partie basse du vallon du Sasso, où le paysage de la palmeraie est très dégradé. Il renferme toutefois des sites présentant un réel intérêt historique et paysager (ils remontent au début du 19° siècle), dont les pépinières historiques de plantes grasses, le Jardin d'acclimatation Winter ainsi que la Villa de l'architecte Charles Garnier et son parc. 

1. DEBUT DU PARCOURS
Village historique de Bordighera
Intérêt paysager : fort
Il s'agit de l'un des villages les mieux conservés de la région.
Intérêt touristique et patrimonial : fort
– Visite de l'église de la Madeleine
– Présence d'un parking et de restaurants.
Villa Fondation Pompeo Mariani
Intérêt paysager : fort
Ses jardins, qui ont été peints par Monet, constituent le dernier témoignage du plus ancien des jardins d'acclimatation de la Côte d'Azur, le jardin Moreno.
Intérêt touristique et patrimonial : fort
La Villa Mariani offre au public la visite de ses jardins ainsi que celle d'un studio d'artiste de l'époque exceptionnellement conservé.
Pour en savoir plus sur la Fondation Mariani:
fondazionepompeomariani
 
2. SENTIER DU BEODO
Jardin Experimental Phoenix
Intérêt paysager : fort
Sa centaine de palmiers-dattiers majestueux, dont la régénération est en cours, représente le paysage le plus authentique de la palmeraie.
Intérêt touristique et patrimonial : fort
– on peut le visiter sans quitter le sentier, grâce aux panneaux d'informations installés sur le site,
– il s'agit du dernier jardin historique de palmiers dattiers de la zone.
Itinéraires du Beodo
Le sentier du Beodo continue ensuite en direction du hameau du Sasso, où se trouve le Jardin Brin. Ce parcours donne accès à des paysages typiques de la région, composés de cultures de plantes destinées à l'industrie de la fleur. Les principales espèces sont le ruscus, l'eucalyptus, le pittosporum, le palmier chamaerops, le genêt blanc et le mimosa. Elles sont conduites soit en serres, soit en extérieur.
Intérêt paysager : fort
Intérêt touristique et patrimonial : fort
Site du Jardin Brin: giardinoirene
Vallon du Sasso
Pour visiter le reste de la palmeraie, il convient de quitter le sentier du Beodo, en empruntant un escalier dominant le cimetière situé en contrebas, afin de rejoindre le vallon du Sasso. La visite se poursuit en direction de la mer et permet de retourner au village.
Pour en savoir plus sur les paysages de la palmeraie historique: 
bordighera.net
 
3. VALLON DU SASSO
La tour de Monet
Intérêt paysager : faible
La tour peinte par Monet manque de mise en valeur.
Intérêt touristique et patrimonial : fort
Un circuit de visite des paysages peints par Monet à Bordighera vient d'être mis en place.
Pour en savoir plus sur l'itinéraire Monet à Bordighera:
www.bordighera.it
Le cimetière historique
Intérêt paysager : fort
Les tombes centenaires sont entourées d'une forêt de vieux cyprès spectaculaires, qui occupe le centre de la palmeraie.
Intérêt touristique et patrimonial : fort
La colonie étrangère de Bordighera a été l'une des plus importantes de la Côte d'Azur. La plupart de ces résidents étaient atteints de la tuberculose et décédaient fréquemment au cours de leur séjour. Le cimetière se visite librement.
Pour en savoir plus sur le cimetière historique: article en préparation
Le Jardin Cammi
Intérêt paysager : faible
Le sculpteur Cammi avait aménagé l'embouchure du vallon, mais ses œuvres ont désormais quasiment disparu du site.
Intérêt touristique et patrimonial : fort
Cet artiste est l'un des représentants italiens de l'art brut.
Pour en savoir plus sur Marcello Cammi à Bordighera:
lepoignardsubtil
La Plage de l’Arziglia
Intérêt paysager : fort
La présence d'une plage de sable est rare dans la région.
Intérêt touristique et patrimonial : fort
Siège d'une petite station touristique, cette plage a été souvent représentée par les voyageurs.
Pour en savoir plus sur les représentations du site:
bordighera.net
 
4. FIN DU PARCOURS
Le parcours se poursuit vers l'est en longeant le bord de mer, puis en empruntant le tunnel. Il donne accès aux sites suivants:
La Pépinière Allavena
Intérêt paysager : faible.
Des constructions d'immeubles ont grandement dénaturé le site.
Intérêt touristique et patrimonial : fort.
Fondée en 1835, elle est l'une des premières pépinières à introduire la culture des plantes grasses dans la région.
Le Jardin Winter
Intérêt paysager : fort.
Par sa surface et la taille imposante de ses palmiers, le plus ancien des palm-garden de la région marque de son empreinte le paysage de la palmeraie.
Intérêt touristique et patrimonial : faible
– le domaine est désormais privatisé pour l'essentiel et il n'est pas possible de le visiter,
– les palmiers sont âgés et ne font pas l'objet d'une politique de régénération.
En savoir plus sur le jardin Winter:  bordighera.it
Iconographie historique du jardin Winter: bordighera.net
Le Jardin Exotique Pallanca
Intérêt paysager : fort.
Cette pépinière historique s'est transformée en un jardin exotique spectaculaire qui domine la mer.
Intérêt touristique et patrimonial : fort.
Pour accéder au jardin Pallanca, il faut se diriger par la route du bord de mer vers l'est et trraverser le tunnel. Le site est ouvert au public.
En savoir plus sur la tradition des plantes grasses à Bordighera:  pallanca.it
La Villa Garnier
Sur le retour vers le village, il faut emprunter la Via Garnier, laquelle donne accès à la villa du célèbre architecte français.
Intérêt paysager : fort.
Située à l'entrée du site historique de la palmeraie, la Villa Garnier demeure l'un des fleurons de ce paysage exceptionnel.
Intérêt touristique et patrimonial : fort.
– il existe des visites libres et guidées du site,
– la régénération des jardins en cours depuis une dizaine d'années.
En savoir plus sur la Villa Garnier: cg06.f : Villa Garnier
 
Plus d'informations sur les jardins botaniques et historiques de la Côte d'Azur (France & Italie) sont disponibles sur notre site web: listephoenix