Bioarchive

Fragrances 2: Bordighera

AGRUMES & PALMIERS. La saison des agrumes prend place au cœur de l’hiver dans la palmeraie italienne de Bordighera comme dans l’ensemble de la région frontalière. Cette palmeraie atypique remonte à la fin du moyen-âge. Elle fournissait alors, outre les feuilles de ses palmiers dites loulavim, des fruits de cédratiers. Ces productions étaient destinées à la fête juive dénommée Soukkhot, ou Fête des Cabanes. La production de cédrats rituels allait toutefois rapidement décliner, suite à des doutes sur la pureté rituelle (kashrout) des cultivars employés.
Ill. orangers & dattiers dans la palmeraie historique de Bordighera
+ (More) Le cédratier, Citrus Cedra, est étroitement lié à l'histoire des agrumes (il est le seul connu du monde antique), et à celle des juifs qui semblent l'avoir diffusé en Méditerranée orientale à des fins essentiellement rituelles et médicinales. Il s'agissait d'ailleurs d'un produit précieux et onéreux. Le cadre général des terroirs producteurs de cédrats en Méditerranée occidentale semble en tout cas confirmer la présence quasi-systématique de communautés juives très anciennement implantées. On connaît bien par ailleurs le rôle joué par les Arabes dans la diversification des agrumes en Méditerranée occidentale dès les IX°-X° siècles avec l'occupation de la Sicile, et celle de l'Espagne et du Maroc. Ces régions concentrent les terroirs susceptibles cultivés en cédrats, en fait relativement rares et généralement disséminés sur les côtes les plus abritées. La délicatesse de la plante et le peu de débouchés commerciaux offerts par cette production se conjuguent pour expliquer cette rareté dans sa diffusion. Source : http://gardenbreizh.org/articles/article-15-culture-introduction-et-diffusion-de-plantes-a-usages-rituels-en-mediterranee-occidentale.html

Comments are closed.